White de Marta Bevacqua

Edition : Tirage original, 30 exemplaires.
Authentification : Certificat numéroté et signé par l’artiste, facture.
Médium : Photographie.
Technique : Tirage Fine art qualité musée.
Couleur : Encres pigmentaires UltraChrome K3.
Support : Papier Hahnemühle, FineArt Baryta 300g.
Tirage : Avec marge blanche autour de l’oeuvre.
Encadrement : Montage sur Dibond® avec chassis rentrant, Encadrement en Caisse américaine. 


Paiement possible en 2x, 3x ou 4x sans frais !
Avec Alma, solution intégrée à votre règlement par carte bancaire.
Valable pour tout montant de 50 à 2000 euros.

UGS : MB-WHT-B Catégories : , Étiquettes : , , ,

 553.89 1 689.69 TTC

Effacer

Complément d’informations

Moyen de paiement : Carte bancaire sécurisée via notre partenaire Stripe, Paypal, Virement bancaire, Alma.
Délai de fabrication avant envoi : 7 jours pour un tirage seul, 15 jours pour un tirage avec encadrement.
Livraison : A domicile ou en Point relais. Quasi partout dans le monde.
Frais de livraison : Offerts, léger dépassement pour certaines régions du monde.
Tenue dans le temps : Stabilité des couleurs, résistance aux UV en intérieur, grâce aux encres pigmentaires minérales encapsulées de résine projetées sur un support 100% Alpha cellulose.
Durée de vie : 75 ans sans dégradation en conditions normales d’exposition en intérieur. Résultat des tests réalisés en laboratoires indépendants.
Conservation : Environnement ambiant stable autour de l’oeuvre préconisé. Variations de température et humidité à éviter. Lumière du jour directe proscrite.
Taux d’humidité recommandé : 35 à 65%.
Température conseillée : entre 10 à 30°C.
Normes et certifications : Sans acide, ni lignine. Norme ISO 9706 long life.

A propos de l’artiste

Marta Bevacqua est née à Rome en 1989. Elle commence à s’intéresser à la photographie au lycée ; elle fait de cette passion son métier après avoir obtenu son diplôme en 2008. Après une exposition collective à Londres en 2009, elle commence à réaliser des couvertures de livres, travaillant en freelance ou pour des agences. A la suite d’une courte formation en photographie de mode à Central Saint Martins, Londres, Marta travaille sur divers éditoriaux de mode et campagnes publicitaires. Elle participe aussi à plusieurs expositions (Pérouse 2012, Bruxelles 2015). Elle remporte le premier prix au PX3 et plusieurs mentions à l’International Photography Awards. Marta travaille actuellement principalement comme photographe de mode (éditoriaux : Madame Figaro; Grazia; Marie Claire, etc. ; campagnes publicitaires comme Vichy). Elle continue à travailler sur ses projets artistiques personnels. Marta vit à Paris depuis janvier 2014. Elle a participé à plusieurs initiatives de PhotoVogue (Vogue Italia), comme PhotoVogue & Swatch, PhotoVogue Martini et une exposition à Milan (2016) “PhotoVogue in Fashion”. En 2016 Marta commence à s’intéresser à la vidéo, réalisant deux clips pour Asaf Avidan. Open Space Paris la représente mondialement.

Site web : www.martabevacquaphotography.com

Interview de
Marta Bevacqua

PLUS
TECHNIQUE

Comment as-tu choisis ton moyen d’expression ?

Je ne l’ai pas vraiment choisi – c’est arrivé tout simplement.

Ce médium est-il secondaire par rapport à ton propos ou étroitement lié ?

Ni l’un ni l’autre. C’est juste un médium. Ça pourrait être n’importe quoi. Ce qui est important est le sujet et ce qui se passe devant l’appareil photo.

Comment une séance de travail se prépare-t-elle ?

Je fais beaucoup de préparation avant le shoot, et le shoot lui-même est assez rapide.

Peux-tu m’expliquer ce qui diffère entre tes débuts et ton travail actuel ?

J’ai commencé à photographier des fleurs et des portraits de mes soeurs quand j’étais très jeune. Petit à petit, j’ai grandi et je me suis engagée dans la mode par hasard. Ensuite, j’ai vraiment commencé à travailler dans la mode à Milan et actuellement à Paris (Je vis à Paris depuis 4 ans).

PLUS
INTIME

Tes origines, ta culture ont-ils un rôle dans les oeuvres que tu produis ?

Pas vraiment mes origines (je suis italienne) mais sans doute la façon dont j’ai grandi. J’ai grandi entouré par la nature, dans une grande maison de campagne. Je pense que c’est grâce à ça que je me sens très attachée à la nature.

Quelles sont les sources de ton inspiration ?

Ça peut être tout – une belle lumière, un bel endroit ou un bon mannequin. Certains livres, films et musique m’inspirent et, bien sûr, le travail des autres artistes.

PLUS
PHILOSOPHIQUE

Tes oeuvres sont-elles plutôt un dialogue, une trace ou encore une dénonciation ?

Une histoire.

Souhaites-tu amener le spectateur à se questionner ou préfères tu l’interpeller ?

Je veux qu’on se questionne.

L’art est-il de la poésie ou une intervention sociale ?

Ça peut être les deux.